L'Horloge Cassée

10 novembre 2013

C'est cadeau !

tumblr_mksphtJZ0K1qc0s10o1_r1_500

                                                         

        PATAKK :

Un Tumblr de Gifs animés poétiques comme tout sur lequel je viens me perdre parfois...

 

tumblr_mvrkepcRgj1qc0s10o1_r1_500

 

 

tumblr_mh8oodYaEu1qc0s10o1_500

Allez y jetez un oeil, ça vaut vraiment le détours !

 

tumblr_mazj73QHWC1qc0s10o1_r1_500

 

 

Posté par Laura C à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Le cas Delerm

vincent delerm

 

 

Je sais exactement quand j'ai découvert Vincent Delerm : Victoire de la Musique, j'étais chez mon parrain et ma tante et la soirée se déroulait tranquillement avec, en fond sonore, la télé.

Nous discutions de tout et de rien, nous arrêtant parfois quand un artiste nous interressait...Une soirée sympa et arrosée quand tout à coup...

Delerm était à son piano, seul, et s'est mis à chanter Tes Parents :

 

Vincent Delerm - Tes Parents

 

Et là, je n'ai plus parlé, je venais de vivre un vrai coup de foudre musical !

Cette chanson me parlait (peut-être parce que chez moi, une tradition familiale vieille de plus de mille ans -j'exagère à peine- fait que depuis toujours on écoute France Inter, on lit Télérama et que ma mère est prof -mais pas de lettres) et j'aimais cette façon désinvolte de "dire" sa chanson.

Cette passion pour Vincent Delerm a été surtout conséquente pour son premier album. Je l'ai acheté à la Fnac des Halles (les souvenirs sont précis quand on parle d'amour) et l'ai écouté dans le train qui me ramenait chez mes parents.

Et comment dire que j'ai adoré !

Dans cet album, que je trouvais super cinématographique (en fait Delerm a juste fait son mémoire sur Truffaut, ceci expliquant celà) l'ambiance, les paroles, la musique et sa façon de chanter m'on fait adhérer immédiatement.

A suivi une pèriode d'écoute intensive qui n' a pas forcémment enchanté mon entourage, deux concerts en mode fan de Justin Bieber en transe (même si à cette époque le Justin en était au stade embryonnaire...Epoque bénie des dieux de la musique) et puis...

Et puis une pause.

Les autres albums me plaisaient mais me decevaient aussi un peu. Comme un amoureux qui a cessé de nous surprendre. Certaines chansons continuaient de me plaire mais je m'étais un peu lassée. J'ai donc arrêté d'écouter du Delerm.

Et puis (bis)...

Et puis l'autre jour, j'écoutais France Inter en me préparant le matin et là :

Vincent Delerm "Les Amants parallèles" [Clip Officiel]

 

Et bien, j'ai replongé ! Tant pis pour mes amis et ma famille qui pensaient que tout ça c'était fini ils vont devoir se retaper Vincent D jusqu'à satieté (et même après).

Je précise qu'a priori, dans les témoignages (assez nombreux) que j'ai pu récolter, la critique principale est : sa façon de chanter (mouais pas sûre que ça vous étonne outre mesure...).

Et bien vous saurez à l'avenir que ce que le garçon aime (moi aussi d'ailleurs), c'est le côté j'men foutiste de chanteurs/euses à la sauce Gainsbourg, Bardot et autres désinvoltes du micro...

Ecoutez cette chanson de Brigitte Bardot et vous verrez ce que je veux dire : cette façon de faire trainer sa voix, ça ne vous fait penser à personne ?

Brigitte Bardot La Madrague

http://www.dailymotion.com/group/16522" />

 

 

 

 

 

 

Posté par Laura C à 16:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

What's the right thing to do ?

Michael Sandel Harvard

 

Cette video (ou plutôt cette série de videos) sont une série intitulée "What's the right thing to do" et sont en réalité des cours de *Tadaaaaaaaa* l'université d' Harvard !

J'ai découvert il y a peu, que grâce à Youtube, je pouvais profiter de programmes tops tel que celui-ci.

Cette série de cours est dispensée par Michael Sandel un philosophe politique américain (et accessoirement, vous l'aurez compris, prof à Harvard) et est supra intéressante !

Elle pose la question du bien et du mal de façon très concrète (avec des exemples tels que : si vos freins ont lachés et que vous avez le choix entre écraser cinq travailleurs sur le bas côté ou un tout seul si vous changez la trajectoire de votre voiture, que feriez-vous ?) et fait travailler nos neurones pendant une cinquantaine de minutes. Le tout en nous mettant face à des sujets de reflexions vers lesquels nous ne nous serions peut-être pas tournés.

Les liens des trois premiers épisodes ci-dessous :

* 1/3 : The moral side of murder

* 2/3 : Putting a price tag on life

* 3/3 : Free to choose

 

Pour info, ces videos sont en VO et non sous-titrées, sorry pour les non-anglophones !

 

 

Posté par Laura C à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Addict au séries

" Meeeeeerde...J'en suis à quel épisode déjà ? "

Cette question, vous ne savez pas combien de fois je me la suis posée. S'en suivait un long moment où je tentais de regarder tous les débuts d'épisode pour essayer de retrouver où je m'étais arrêter. Pour finalement laisser tomber.

C'est alors qu'est apparu dans ma vie l'appli Série Addict :

seriesaddict-app

 le principe, une application gratuite qui recense les séries qu'on suit en nous informant de leur programation initiale (les plannings des séries américaines par exemple, sont mis à jour en fonction de leur sortie US) mais aussi, et surtout, en nous indiquant à quel épisode nous en sommes ! Et ça, c'est carrément cool !

Par exemple, via cette appli, je sais en regardant dans Mon Planning que la saison 4 de Raising Hope commence dans 6 jours (youhouuuu) ! Je sais aussi qu' en allant dans Mes épisodes à voir je verrai quels sont les épisodes qui me restent à regarder pour toutes les séries que je suis.

Bref, une appli qui ne va pas m'aider à décrocher !

Et comme c'est dimanche et qu'on part du principe qu'on a du temps pour glandouiller, voici quelques titres de séries sympas au passage...

HUMOUR

* 2 Broke Girls

2-broke-girls-jpg

L'histoire de deux filles très différentes (Max la gouailleuse drôlissime aimant le cul, les drogues et ses seins d'une taille plus que sympathique et Caroline bourge destituée de son statut quand son père friquée perd tout et finit en taule) qui deviennent d'abord collègues dans un diner (à la population haute en couleurs) puis collocs. Une série fun qui se déguste comme un bonbon rose de 20 minutes.

* Brooklyn Nine-Nine

Brooklyn Nine-Nine

 

 

Le sous-titre de cette série "The law without the order" colle bien à l'esprit de cette série qui débute tout juste. L'histoire d'un comissariat déjanté de Brooklyn. Une ambiance un peu à la Scrubs.

 

 

 

* The Mindy Project

the-mindy-project-

On suit Mindy, jeune gynéco un peu boulotte et beaucoup rigolotte et ceux qui composent son cabinet. Mention spéciale à un nouvel arrivant dont je suis fan (cet acteur me fait completement craquer depuis que je l'ai vu dans la série Happy Endings maintenant arrêtée) joué par Adam Pally (acteur chubby et sexy -cette déclaration n'engage que moi)

 

FRISSONS

* American Horror Story

american-horror-story-coven-affiche-epingle

 

 

A chaque saison une nouvelle histoire ! On en est à la troisième et là, ce sont les sorcières qui nous occupe... J'adore cette série au casting excellent (Jessica Lange dans la saison 2 et 3, magnifique !!!) et à la dimension cinématographique bienvenue. Très vivement conseillée !

 

 

 

* The Walking Dead

The-Walking-Dead

La série qu'on ne présente plus mais qui me laisse fébrile à chaque fin d'épisode ! Si vous ne vous êtes pas encore laissé tenter allez y. Même les non-amateurs de zombies y trouveront leur compte : suivre ce petit groupe de personnes confronté à une situation aussi extrême, les voir changer petit à petit et devenir presque étranger à eux-même est ultra passionant ! Et bonjour l'action !

 

* Bates Motel

Bates-Motel-affiche

Le prequel de Psycho d'Hitchock (AKA le film qui fait que j'ai peur dès que je suis derrière un rideau de douche ! Merci Fredo !). L'ambiance et le soin apporté aux images sont tops. On se laisse attendrir par celui qu'on sait être un futur grand méchant psychopate (en même temps, plus la série avance, plus on le voit disjoncter). La bonne idée, transposer l'histoire à notre époque tout en gardant une ambiance hors-temps.

 

Of course, ce n'est qu'une petite partie émergée de l'iceberg que représente la liste des séries que je suis (faut dire, je suis un peu insomniaque, ça aide).

                                                              

                                                           Bon visionnage et bon dimanche à vous !

 

 

 

 

 

 

Posté par Laura C à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 novembre 2013

Jean-Loup Sieff...Black & white trip

Jean Loup Sieff autoportrait

" A trop vouloir analyser, on tue l'émotion. "

Je me souviens d'une de mes profs d'histoire de l'art qui nous avait dit en début de semestre que, le problème avec la pratique de sa matière, c'est que l'on perd une espèce d'innocence dans le regard.

Elle nous expliquait qu'au final, un enfant fera une meilleure analyse d'oeuvre que quiconque car il aura une analyse spontanée; pas quelque chose qui lui aura été soufflé par des années d'études d'histoire de l'art, par des milliers de références de textes, d'images, de paroles...Lui c'est un ressenti plus "tripal" qu'il pourra avoir. Les émotions ressenties devant une oeuvre guideront ce qu'il pourra en dire.

Et après tout, n'est-ce pas ce qu'un artiste cherchera à transmettre ? De l'émotion, quelque chose qui trouvera une résonnance bonne ou mauvaise en nous.

J'aime cette citation de Jean Loup Sieff tout comme j'aime son oeuvre. Et pourquoi ne pas ouvrir ce blog avec de la photo et cette injonction :

Laissons vivre l'émotion !

 

Jeanloup Sieff 1
jeanloup-sieff-coluche-paris-1985

 

JLS 1
JLS 2
jeanloup-sieff-le-photographe-du-noir-et-blanc_839665_default_base_img

 

 

 

 

 

jeanloup-sieff-serge-gainsbourg-1970

Posté par Laura C à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,